Le 2 novembre, la CGT du CHS de Blain s'indigne.

Et oui, la CGT continue de se positionner sur le devenir de l'hôpital. Elle s'INDIGNE.

Conclusion : tous les syndicats du CHS de Blain, TOUS, ont vôté une motion commune pour ne pas émettre d'avis sur les transformations annoncées.

Le CHSCT du CHS de Blain est mis en veille pour les sujets qui concernent : diagnostic partagé, devenir ISAC, devenir équipe de nuit, devenir UTHI, devenir pôle gestion, devenir du pôle intersectorielle, devenir des requalifications professionnelles, devenir de notre CHS...

Alors la CGT, dans ces circonstances,ne propose plus, mais impose vraiment d'avoir un outil objectivable quand aux transformations annoncées.

Cet outil, c'est :  l'expertise. Nous voulons rassurer les professionnels pour conserver leurs conditions de travail et organiser les transformations qui soient justifiées dans l'ensemble.

Nous ne pouvons pas être en accord avec ce que propose l'ARS. Ce scénario écrit et joué par la direction, ne peut pas se faire sans les acteurs principaux qui composent notre CHS, à savoir ; le personnel.

En réponses de la direction : mis en place de groupes de travail où l'ensemble des professionnels sont invités.

Avec comme consignes, face aux transformations demandées : chaque pôle doit constituer son axe de travail.

D'où l'étonnement des syndicats, alors un pôle = un axe de travail, avec telle ou telle transformation, et ainsi de suite... La notion d'argent, d'économie, de ce qui se passe ailleurs : ailleurs, au CH St Nazaire (prit en exemple par la direction)...

Face à cela et aux flous de réponses concrètes, les syndicats ne siègent plus en CHSCT...

 

Lire le tract et merci à notre dessinateur !!!Tract 3 novembre 2015ttract-3-novembre-2015t.pdf (329 Ko)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×